MARTIGUES HANDBALL: un Club, une Ville, une Passion, un Défi !


L'historique du MHB

L'historique du MHB

Le Handball a vu le jour à Martigues en 1951. Comme cela a été le cas dans bien des villes, c’est le milieu scolaire qui a accueilli cette naissance, au sein d'un club omnisports: le «GROUPE SPORTIF SCOLAIRE DI LORTO». A cette époque, le Handball se pratiquait à 11 joueurs (7 aujourd'hui) et en plein air, sur un terrain de football qui était à Martigues le stade Aldéric CHAVE !

Les premiers résultats furent encourageants pour le club qui ne mit pas longtemps à gravir les échelons qui le mènent au niveau Nationale au début des années 60. Entre temps, il change de nom pour devenir «MARTIGUES SPORTS, SECTION HANDBALL». Le club va alors se maintenir au niveau Nationale II pendant quelque temps, vivre des heures de gloire, puis redescendre progressivement jusqu’au Championnat Régional, et Pré-nationale…

Le Handball martégal ne retrouvera l’élite qu’à l’issue de la saison 1990/1991, où il accède à la Nationale IV, puis à la Nationale III l’année suivante, et enfin à la Nationale II en 1994. Dans le même temps, «MARTIGUES SPORT» est dissous, les sections sportives se séparent et le club prend l’appellation actuelle de «MARTIGUES HANDBALL».

En 2003, le Martigues HB et le CCS Port-de-Bouc se rapprochent pour fusionner au niveau des Séniors et des -18 ans, chez les filles comme chez  les garçons, sous l’appellation de «MARTIGUES PORT-de-BOUC HANDBALL» (MPBHB). Le MHB et le CCS conservent indépendamment leurs autres équipes. Pour la saison 2009-2010, après 15 ans d’attente, le MPBHB accède enfin à la Nationale I. Malgré ce succès, acquis aux forceps après un match de barrage (aller-retour) contre Asnières, la scission est prononcée entre Martigues et Port-de-Bouc. Les Séniors garçons repartent avec le MHB et les Séniors filles avec Port-de-Bouc, afin que personne ne soit lésé dans ce divorce.

Le MHB évolue alors en Nationale 1 mais au vu des mauvais résultats, se prépare à retrouver la Nationale II. Le club, malgré l’échec de son équipe fanion, est sur une excellente dynamique. Le Handball devient une place forte dans l’échiquier sportif martégal, avec de nombreux licenciés (269) et des récompenses. La dernière en date c’est celle que le MHB se voit décerner par la FFHB: le «LABEL OR» pour la prim’hand, l’école de hand et les moins de 12.

Après sa descente de N1 à N2, le MHB ne parvient pas à redresser la tête. C'est une cruelle désillusion pour les "Sang et Or" qui subissent une seconde chute en deux saisons. Les Martégaux repartent en N3, niveau qu'ils avaient quitté il y a plus de 15 ans. L'objectif du club est alors de se servir des erreurs du passé pour se stabiliser, aussi bien sportivement qu'administrativement. Sous la houlette de Serge Laurain, le MHB  garde sa confiance au quasi même groupe, revanchard, et veut prouver qu'il ne sait pas que perdre...

Deux ans plus tard, le MHB a bien retrouvé la N1, mais rencontre de graves difficultés financières. Il se restructure aujourd'hui, grâce à son nouveau président Christian Aussenac, et aspire à de nouvelles ambitions. La saison 2013/2014 a été "de transition". Bien des difficultés se sont présentées, sportives et administratives, dont il va falloir tirer parti pour ne pas les reproduire. Mais au final, deux excellentes nouvelles, l'équipe fanion, qui aurait dû être reléguée sportivement, à égalité de points avec Saintes et Libourne au classement, a pu être repêchée administrativement. Les finances ont été stabilisées grâce au soutien particulier de la ville de Martigues.

La saison 2014-2015, devant toujours se restructurer, le Club a encore dû se battre pour éviter la relégation. Si bien qu'après une première partie de championnat catastrophique, les Martégaux ont trouvé les ressources nécessaires pour réaliser une phase retour d'une équipe de haut de tableau, permettant au MHB de se sortir de la zone rouge, même s'il aura fallu patienter jusqu'à la dernière journée pour valider le maintien. Après deux saisons à végéter dans le bas du classement de N1, le Club se donne, petit à petit, les moyens nécessaires à l'aboutissement de ses projets, visant à compter parmi les grands clubs régionaux et pourquoi pas nationaux ! Cela passe déjà par un exercice 2015-2016 abouti, pour fêter en 2016 dignement les 65 ans du MHB !!!

Après un début de saison prometteur, à la mi-décembre, Christian Aussenac décide de démissionner de la présidence. Les membres du bureau reprennent alors le flambeau avec Hanane Touach, comme nouvelle présidente et l'équipe première doit terminer la saison avec un effectif amoindri. Malgré toutes ces péripéties, le MHB parviendra à terminer à la 7e place, le meilleur classement du club en N1. De quoi repartir pour une 4e saison consécutive au 3e échelon national pour la saison 2016-2017, non plus avec Stéphane Clémençon sur le banc, mais avec Mohammed Bouziane, l'ancien international Algérien et ex-entraîneur d'Aubagne. Objectif, un maintien aisé !

Malheureusement, la saison 2017-2018 ne se passera pas comme prévue. Après une première phase terminée en position de relégable avec seulement 3 succès en 14 rencontres, le MHB abordera les play-down avec 12 matches pour se maintenir. Coach Bouziane remplacé en interne par Thierry Fleurival et Mathieu Turmo, les Sang et Or pourront croire au maintien jusqu'à la dernière journée mais Saint-Etienne ne tremblera pas. Le MHB, premier relégable, devant se résoudre à repartir en Nationale 2. Obectif, la remontée immédiate, sous la houlette de Franck Bulleux qui sera le nouvel entraîneur.

Mais il était écrit que le MHB repartirait une 5e saison consécutive en Nationale 1. Rêve devenu possible après les déboires financiers de Montélimar. Le 29 août 2017, à quelques jours de la reprise des compétitions, les Martégaux étaient repêchés en N1 à la place des Drômois. Une bonne nouvelle surtout l'année de l'arrivée de la nouvelle salle de 1009 places assises, fin décembre, qui offrira de belles perspectives pour l'ensemble du club qui va pouvoir poursuivre sa progression à tous les niveaux. A condition cette fois-ci de profiter de l'aubaine du repêchage en s'en montrant digne sur le terrain...

    A SUIVRE…

    Votre Webmaster (mis à jour du 01/09/2017)

 

Participer au site : news photo video
avatar Se connecter